Toutes les infos pour choisir votre adoucisseur d'eau

L‘adoucisseur d’eau au gaz carbonique, comment ça marche ?

Alternative à l’adoucisseur au sel, l’adoucisseur d’eau à gaz carbonique, ou CO2, est un appareil qui, grâce à l’injection de fines bulles de gaz dans l’eau permet d’adoucir celle-ci, pour la rendre moins agressive pour la peau et, surtout, ôter son calcaire.

Comment fonctionne-t-il ?

Le mode opératoire de l’adoucisseur d’eau au CO2

Le principe est simple : du dioxyde de carbone alimentaire, c’est-à-dire sans risque pour la santé car préalablement filtré et traité après avoir été recueilli par captation, est envoyé dans l’eau courante.

Le dispositif se compose d’un module hydraulique dont la fonction est d’injecter en continu le gaz carbonique dans l’eau.

Il est installé juste après l’arrivée d’eau et le compteur général. Il est aussi composé d’un module de régulation également équipé de la bouteille de gaz qui assure le transfert de gaz selon le débit de l’eau et sa dureté.

Ces deux paramètres conditionnant la quantité de gaz injectée; d’un module de contrôle dont le rôle est de gérer l’ensemble du système et qui sert de compteur mais aussi de détecteur de toute anomalie.

La bouteille et le boîtier sont raccordés avant la distribution de l’eau courante, mais après le module hydraulique.

La transformation d’une eau dure en une eau douce

Le CO2 alimentaire va entrer en réaction avec les composants d’une eau dure, qui sont principalement le calcium et la magnésium.

En effet, une fois au contact de l’eau, le gaz se transforme en acide carbonique, un élément totalement inoffensif qui dissout les carbonates de calcium et de magnésium, les transformant en bicarbonates de calcium et de magnésium, deux éléments bons pour la santé.

L’eau n’est ainsi pas déminéralisée mais perd sa dureté, le calcaire étant tout simplement détruit, de sorte qu’elle entartrera plus les canalisations et autres installations.

Une fois l’objectif atteint, le gaz carbonique disparaît tout simplement de l’eau, ce qui permet de ne pas la rendre gazeuse.